Irouleguy

Le vignoble de Bordeaux

Bordeaux est une ville très animée. En effet, elle accueille de nombreux touristes chaque année qui sont passionnés non seulement par leurs cultures et les paysages qu'elle offre mais aussi et surtout pour leur vin qui est réputé dans le monde entier. Etendu sur une surface de 113000 hectares, le vignoble de Bordeaux est considéré comme le plus vieux vignoble de vins fins du monde. La température de la région est régulée par le Gulf Stream, un courant marin chaud. C'est ce qui favorise la culture de la vigne mais c'est également ce qui attire les touristes qu'ils soient amateurs ou non du vin. Grâce aux étés ensoleillés, ces derniers peuvent profiter pleinement de leurs vacances.

L'histoire du vignoble de Bordeaux

Quand vous dégustez un grand vin de bordeaux, vous ne connaissez pas sûrement toute l'histoire du vignoble bordelais. En effet, il vous suffit de profiter tout simplement du plaisir gustatif qu'il vous offre. Cependant, le vignoble de Bordeaux referme 20 siècles d'histoire.

Au premier siècle, un nouveau cépage a été introduit dans la région. Ce dernier se nommait le "Biturica". Il s'agit bel et bien de l'ancêtre des Cabernets. C'est à partir du XII siècle que le vignoble devenait de plus en plus connu grâce au commerce effectué entre les îles Britanniques et Bordeaux. Les expéditions se faisant par des tonneaux de 900 litres.

Au XVIIème siècle, d'autres nouveaux clients faisaient alors des importations comme les Hollandais. C'est comme cela que les Bordelais ont alors fourni hormis les Clarets, leurs vins traditionnels des vins blancs doux et secs qui étaient uniquement réservés à la distillation.

Au XVIIIème siècle, les vins fins devennaient des tendances grâce à la "High Society" qui était une société londonnienne. Les vins étaient alors exportés aux îles d'Amérique. C'est là qu'appararaîssaient alors les bouteilles que nous connaissons aujourd'hui. Le premier classement d'une partie des crus de la Gironde a vu le jour en 1855.

Au milieu du XIXème siècle, le vignoble est frappé par l'oïdium. C'est un peu grâce à cette dernière que le vignoble a connu une grande période de prospérité. De nouveaux classements sont apparus pour les Saint-Emilion mais aussi pour les Graves. A la fin de ce siècle, le phylloxéra, une nouvelle maladie a dévasté les vignes. C'est grâce à la greffe de cépages français avec des porte-greffes américains qui ont sauvé la mise. Cependant, après avoir conjuré ce péril, le mildiou a fait son apparition. C'est en découvrant la bouillie bordelaise que le vignoble fut entièrement sauvé.

Laissez votre commentaire à propos de cet article